Construction bois et incendie : halte aux préjugés !

Thierry Noben architecte construction bois Luxembourg

Contrairement aux idées reçues, le bois est un matériau de construction d’une excellente tenue au feu. La preuve : il n’effraye ni les pompiers, ni les assureurs !

Le bois en règle avec la loi

Non, une maison bois ne brûle pas plus facilement qu’une autre. En matière de sécurité incendie, la règlementation est la même pour toutes les constructions (bois, béton, brique…) et concerne :

  • les établissements recevant du public,
  • les immeubles d’habitation,
  • les immeubles de grande hauteur.

La loi impose en outre une tenue au feu de 15 minutes minimum avant effondrement de toutes les habitations individuelles, quel que soit leur principe constructif.

Le bois, matériau d’une bonne tenue au feu

Comparé aux autres matériaux, le bois résiste particulièrement bien au feu. En cas d’incendie, le bois :

  • transmet 10 fois moins vite la chaleur que le béton, 250 fois moins vite que l’acier,
  • n’explose pas mais brûle en se consumant lentement,
  • conserve plus longtemps que les autres matériaux ses capacités mécaniques et de portance.

Grâce à ses caractéristiques, le bois est considéré comme un matériau fiable. En effet :

  • Les pompiers sont autorisés à intervenir plus longtemps sous une charpente bois qu’une structure en béton ou acier,
  • Les assureurs n’exigent aucune surprime pour assurer une construction bois contre l’incendie,
  • Les collectivités locales choisissent le bois pour la construction de bâtiments collectifs (maisons de retraite, écoles, crèches, gymnases…).
//